Ma classe décolle

Notre histoire

A l'origine... L'expérience d'une mère

Florence Cathala, Fondatrice

J’ai eu la « chance » de mettre aux mondes deux garçons qui ont une appréciation des choses peu commune. J’ai dû dès leur plus jeune âge apprendre à « lire entre leurs lignes ».

Un jour de printemps, alors même que jusque-là tout se passait très bien pour mon fils ainé dans sa scolarité de classe de maternelle, la maitresse m’alerte sur le fait que « Pierre-Alexandre a été exclu de la classe plusieurs fois dans la journée », refusant de suivre le cours de musique. Après un échange avec lui, je comprends que rien n’allait pour lui à l’école. Je n’avais pas su lire des symptômes annonciateurs. Tout paraissait normal… Je le croyais en tout cas. Pourtant, en classe, il s’ennuyait à mourir !
Pierre-Alexandre manifestait là sa 1ère crise. J’ai alors entamé une route sinueuse qui nécessitait un accompagnement de chaque instant.

Il vivait mal la classe et ce pour 3 raisons : une audition qui altérait en continue son attention, un besoin de réponse immédiate à toutes ses questions, un besoin impérieux de sens pour apprendre. Il a rejoint en septembre 2021 un système scolaire alternatif. 

Notre deuxième enfant, Antoine s’avèrera avoir des symptômes encore plus marqués, diagnostiqué précoce, combiné à un léger syndrome Asperger, Antoine entrera dès l’âge de 9 ans dans un état dépressif, perdant pied peu à peu et de façon continue dans sa scolarité. 

Ma motivation à les aider à mieux gérer leur mal être scolaire, adossée à mon expérience professionnelle m’ont amené à imaginer le projet « ma classe décolle ».
Parce qu’il faut un désir d’apprendre, parce que le collectif rassure, et parce que l’école rassemble… le projet « ma classe décolle » propose de redonner envie à nos enfants de prendre le chemin de l’école avec envie et enthousiasme, en valorisant leurs singularités.

Le passage de l'intention à l'action