Ma classe décolle














L'équipe ma classe décolle

L'équipe ma classe décolle

Florence Cathala

Associée fondatrice

Jhon Helmer

Professeur des écoles

Mon meilleur souvenir d’école est associé au plaisir de retrouver mes camarades de classe tous les matins. Parler avec eux de tout et de n’importe quoi et refaire le monde, c’est ça qui m’enchantait surtout. 

De façon contradictoire, je ne me sentais pas vraiment soutenu par mes copains lorsqu’il s’agissait des apprentissages. J’étais assez seul face à mes difficultés. Pourquoi ? Par gêne, parce que j’avais honte de ne pas avoir compris la leçon et oser le dire à voix haute relevait pour moi d’un trop grand aveu de faiblesse. Il régnait aussi un fort esprit de compétition et il était impensable d’exprimer l’ignorance sans prendre le risque d’être jugé et rejeté ! Timide je ne l’étais pas, courageux pas tant que ça finalement ! 

Des années plus tard, devenu enseignant, j’ai compris, en rejoignant le projet ma classe décolle que mixer ma passion de la pédagogie avec les enjeux du collectif me permettait d’assouvir ma détermination à mettre les relations humaines au premier plan. 

Cécile Krug

Coach et soft skills

Mon meilleur souvenir d’école ? Je n’en ai aucun en fait à part mes copines et les récréations pendant lesquelles je pouvais enfin bouger, parler, rire, m’amuser. Vivre quoi ! Je n’étais pas très intéressée par les apprentissages car j’avais l’impression de devoir apprendre par cœur des choses qui ne me serviraient jamais. Du coup, l’école, c’était pas vraiment ça… Et toute ma scolarité a été passable avec toujours cette fichue mention « peut mieux faire » !  

En collaborant à Ma classe décolle, je réconcilie la petite fille en moi qui a souffert de ne pas avoir de plaisir à apprendre et je rejoins une équipe pour qui le plaisir est aussi essentiel que le sens que nous donnons à notre approche collaborative qui vise à changer le regard des élèves et des professeurs sur l’enseignement ! Rien que ça, oui ! 

Marie-Reine Boudarel

Veille et communication

Marion Vidal

Chargée Marketing

J’ai plusieurs meilleurs souvenirs d’école et en même temps, ils sont tous les mêmes ! Les seuls moments où j’allais à l’école avec envie étaient les fins d’années (période pré-vacances) où les cours devenaient ludiques (animations, apprentissages sous forme de jeux…), où je pouvais bouger et remuer sans me faire punir. Les professeurs relâchaient alors la pression et rentraient dans une réelle interaction avec nous : la barrière élève/professeur disparaissait et comme par magie, l’ambiance changeait en un quart de seconde ! Plus de notes, de contraintes, de mal au ventre devant une évaluation. C’était vraiment bien… 

C’est le sens de ma présence chez Ma Classe Décolle : redonner l’envie d’étudier aux élèves et changer les méthodes d’enseignement pour que le plaisir soit au cœur de leur évolution.

Mon meilleur souvenir d’école est associé au plaisir de retrouver mes camarades de classe tous les matins. Parler avec eux de tout et de n’importe quoi et refaire le monde, c’est ça qui m’enchantait surtout. 

De façon contradictoire, je ne me sentais pas vraiment soutenu par mes copains lorsqu’il s’agissait des apprentissages. J’étais assez seul face à mes difficultés. Pourquoi ? Par gêne, parce que j’avais honte de ne pas avoir compris la leçon et oser le dire à voix haute relevait pour moi d’un trop grand aveu de faiblesse. Il régnait aussi un fort esprit de compétition et il était impensable d’exprimer l’ignorance sans prendre le risque d’être jugé et rejeté ! Timide je ne l’étais pas, courageux pas tant que ça finalement ! 

Des années plus tard, devenu enseignant, j’ai compris, en rejoignant le projet ma classe décolle que mixer ma passion de la pédagogie avec les enjeux du collectif me permettait d’assouvir ma détermination à mettre les relations humaines au premier plan. 

Cécile Krug

Coach et soft skills

Marie-Reine Boudarel

Veille et communication

Un de mes meilleurs souvenirs d’école, l’école de danse et la création d’un ballet pour le gala. 

L’articulation harmonieuse des « je » vers un « nous » au cœur d’une activité partagée où chacun trouve sa place. S’imprégner de la musique, distribuer des rôles en fonction des talents, capter les mouvements des autres, scénariser pour donner à voir quelque chose de beau. Ressentir la confiance de l’enseignant qui permet l’expression des différentes formes d’intelligence pour le plaisir de tous était tellement précieux ! 

J’ai rejoint le projet ma classe décolle pour continuer à sensibiliser les élèves et étudiants à l’écoute, à l’observation, à la co-responsabilité pour que l’intelligence collective et celle propre à chacun qui contribue au groupe, soient au cœur de leur évolution dans une activité dont la finalité est toujours l’humain. 

Parce que collaborer s’apprend dès le plus jeune âge… 

Marion Vidal

Chargée Marketing